architecture environnementale | avec des materiaux naturels

Îlots de compression dans un océan de traction

Îlots de compression dans un océan de traction

Branches, ficelle en lin, ficelle en agave
Installation site-specific
Dimensions variables
2014

 

Description
L’intention est de continuer à apprendre de la nature, de ses lois, de sa géometrie, de ses matériaux, de ses possibilités.

L’oeuvre est née de cette fascination pour la nature, pour observer et essayer de la comprendre pour réaliser des oeuvres analogues. Ce même intérêt, ce qui m’a déjà amené à explorer les fractales et des matériaux naturels appliqués à l’architecture m’amènent à étudier les possibilités de ces matériaux dans des structures légères.

L’ installation prends son titre de la définition de tensegrité de Buckminster Fuller.
Les structures de tensegrité (tension intégré) sont systèmes formés par des éléments qui ne se touchent pas entre eux (normalement barres) qui sont unis par des éléments en traction (normalemente câbles) et ont un ont un aspect très différent de celle à laquelle nous sommes habitués à voir.
Dans la tensegrité l’équilibre dépend exclusivement des forces de traction et de compresssion.

La première sensation est peut-être, la d’être devant un événement magique, puisque en le regardant n’est pas clair comment il se supporte. M’attire voir les éléments qui semblent flotter dans l’air comme suspendus, organiser une structure légère d’élements en équilibre qui ne se touchent pas. Je me sens attiré autant vers leur capacité poétique comme vers leur efficacité géométrique et structurelle. Faire plus avec moins. Ces caractéristiques sont également présent dans les structures naturelles, qui cherchent et obtiennent l’efficacité, et dont la concéption est dirigé vers là.

L’intention est d’explorer l’organisation structurelle la mettarnt en relation avec la supossée complexité de la nature de manière intuitive.
Le corps humain est soumis à la même tension de compression et traction.
L’épine dorsale ou la structure des cellules pourraient être expliqués par la tenségrité.

L’histoire de la tenségrité commence il y a environ de 50 ans. La plupart des structures et des sculptures de tenségrité ont été faites avec des materiaux industrialisés comme l’aluminium ou l’acier.

Pourquoi ne pas explorer ces structures qui expliquent la répartition des forces qui se produisent dans la colonne vertébrale, un élément de notrenature humaine, avec des máteriaux trouvés dans la nature?

Pourquoi ne construire pas une structure de tenségrité avec des materiaux naturels?

Il ne s’agit pas de résoudre une structure optimale du point de vue de la logique du calcule, mais de  commencer une recherche intuitive.
D’abord je me consacre à recueillir des branches d’arbres ou des cannes présentes dans l’environnement, ces seraient les pièces lineaires ou barres.
Puis je sélectionne et nettoye le matériel pour commencer la partie expérimentale de l’étude de modèles de travail. Pendant que je réalise des modèles je suis aussi en train de choisir un lieu extérieur ou le réaliser. In ne s’agit pas de placer un volume prédéfini, mais de l’adapter à l’extérieur.
Cette résidence est le résultat de la première approche et lance la recherche.

Residènce
CACiS Forn de la Calç
10 – 30 mars
Espace extérieur, fôret (Calders)

Type :  | Place :  | Année :
Type :
Place :
Année :

Projet suivant :

»

architecture art environnement madrid barcelone espagne