Fake nature

Fake nature (Faux nature)

Canne de Provence, ficelle en lin, ficelle en agave, méthacrylate, plantes artificielles
Installation in situ
Dimensions variables
2014

 

Description
Quand nous pensons à la nature, nous assumons que est organique et vivante.
En revanche, la faux nature  est
artificielle et synthétique.

L’installation explore la dichotomie entre la faux nature (fake nature) et la vraie nature.
Imite un nid pour des animaux, et au centre du nid un cube creux est placé, un objet fabriqué par l’homme qui n’existe pas dans la nature.
Ce cube est une boîte transparente en méthacrylate, remplie avec des imitations de la nature (plantes en plastique) qui sont organisées en suivant patrons lineaires sans aucune possibilité de croissance et sans pouvoir aller à l’extérieur de la boîte transparente.

L’abri fait avec des cannes et le cube sont opposés. Nous permet de nous placer entre les deux ‘natures’.

Les cannes sont aussi connues populairement comme faux bambou.

Le visiteur est invité à visiter l’installation notant la difficulté que nos avons souvent à accepter les choses comme elles sont, et le besoin que nous avons de transformer et simplifier quelque chose, surtout ce qui nous dérange de faire partie de nos vie sans trop nous perturber.

Peut-être qu’il peut arriver a nous rassember plus intéressante et désirable une nature qui ne sale pas, ni croit pas, ni nous envahit pas et n’aie pas besoin de nos soins.
Peut-être que nous pouvons préférer un matériau dérivé du pétrole à fort impact environnemental, pour commodifier l’environnement, supposant donc que la meilleure relation que nous pouvons avoir avec la nature est à travers sa dégradation.

Avec la collaboration de:
Nadine O’Garra

Exposition
Park in Progress 12
Centro Cultural del Matadero
28 octobre  –  23 novembre
Huesca

Type :  | Place :  | Année :
Type :
Place :
Année :

Projet antérieur :

«

Projet suivant :

»


architecture art environnement madrid barcelone espagne